Palmares...

dimanche 20 mai 2012 : Triathlon promo de Seneffe

samedi 12 mai 2012 : 70.3 Mallorca

dimanche 08 avril 2012 : Duathlon Promo de Chimay

samedi 31 mars 2012 : Semi-marathon des Crêtes de Spa

dimanche 25 mars 2012 : Duathlon Promo de Geluwe

dimanche 11 mars 2012 : 20ème sommets de Franchimont

samedi 03 mars 2012 : Triathlon Longue distance d'Abu Dhabi

samedi 30 juillet 2011 : 2011 - IRONMAN Bolton - 3,8km – 180km – 42km

jeudi 19 mai 2011 : ½ Triathlon Butgenbach

samedi 14 mai 2011 : 70.3 Mallorca

samedi 09 avril 2011 : ITU World Championship Sydney

samedi 05 mars 2011 : Ironman New-Zealand

dimanche 12 décembre 2010 : Half-Ironman Canberra City (Australie)

samedi 04 décembre 2010 : Toowoon Bay Ocean Swims (Australie)

dimanche 28 novembre 2010 : Triathlon Sprint CCTRI (Australie)

dimanche 14 novembre 2010 : Half-Ironman Shepparton (Australie)

dimanche 31 octobre 2010 : Triathlon Port Macquarie (Australie)

samedi 02 octobre 2010 : Jogging "Challenge Le Jour/Le Courrier" à Gemmenich

dimanche 25 juillet 2010 : 1/2 Anvers

mercredi 23 juin 2010 : Contre-la-montre de Hombourg

dimanche 20 juin 2010 : 3/4 Stein

dimanche 16 mai 2010 : Urban Tour Liège

dimanche 09 mai 2010 : 1/4 Toulon (France)

dimanche 04 octobre 2009 : Promo Herstal

samedi 15 août 2009 : Embrunman (France)

samedi 01 août 2009 : Eupen

dimanche 19 juillet 2009 : 1/3 Aarschot

mercredi 24 juin 2009 : Contre-la-montre VCH (Hombourg)

dimanche 21 juin 2009 : 3/4 Stein

dimanche 17 mai 2009 : 1/2 Leuven

jeudi 01 janvier 2004 : Chièvres 2004

ITU World Championship Sydney

1500m – 40km – 10km
Abandon
Natation : 0:26:44
T1 : 00:01:42
Vélo : 01:06:24
T2 : 00:01:42
Càp : X (abandon après 6km)

Premier rendez-vous sportif après l’Ironman de NZ. Je m’y aligne avec quelques douleurs aux jambes mais me dis que ce n’est pas grave et que ça va passer.

Départ par vagues selon les catégories d’âge.

Natation : dans le port de Sydney, décor exceptionnel pour un triathlon mais parcours natation assez difficile. Comme le port laissait peu de place pour faire une trajectoire correcte, les organisateurs ont disposés les bouées en quinconce ce qui a valu plusieurs erreurs de tracés pour pas mal de nageurs (le premier se trompant, les autres suivent). Je sors de l’eau en moins de 25min (le capteur était placé 400m après la sortie de l’eau) et cours vers la zone de transition. Les douleurs s’amplifient et j’essaie de rejoindre mon vélo le plus calmement possible (éviter les chocs et grandes foulées qui me faisaient atrocement mal).

Vélo : Comme les mouvements à vélo ne répercutent aucun choc au niveau des tibias, le vélo se passe relativement bien. Afin d’éviter que les douleurs s’amplifient encore je reste toutefois prudent et n’arrache pas sur les relance. Parcours superbe qui nous fait passer 8 fois sur le célèbre Harbor Bridge avant de redescendre sur le port pour admirer l’autre monument non moins célèbre de Sydney : l’Opéra. Après l’heure de vélo, même scénario, douleurs à la course-à-pied dans le parc à vélo.

Course-à-pied : En m’élançant à pied, je sens que ça ne va pas aller mais comme vous pouvez sans doute l’imaginer, abandonner une course est quelque chose de très difficile à accepter personnellement. Donc je force et continue, le plus souplement possible à courir. Au 6ème kilomètre, je n’en peux vraiment plus, j’ai l’impression que sous l’impulsion de ma prochaine foulée, mon tibia va se sectionner en deux. J’arrête ainsi à 4km de l’arrivée.

Le diagnostic sera posé quelques jours plus tard au retour en Belgique : double périostite et arrêt complet pendant 3 semaines (plus mésothérapie, cryothérapie, acupuncture). La foulée qui m’a fait arrêter, celle que je n’ai pas faite mais que je redoutais aurait été celle de trop, me menant à la fracture de fatigue (étape après la périostite).

Simon Belleflamme Montzen triathlon embrunman ironman ironsim hawaii vélo course champion marathon nage endurance triathlète longue distance pied